RGE Reconnu Grenelle Environnement - Couvreur Guérande Saint-Nazaire Rennes

RGE / Isolation Toiture

Travaux d’isolation de toitures, pose de panneaux voltaïques

Reconnu Garant de l'environnement

Après nous être tout d’abord formés au Module Quali PV Bâti ( pose de panneaux photovoltaïques ), nous sommes depuis maintenant 2013 Eco-Artisan RGE après nous être formés Feebat.

Qualibat 3132, 3181 et 8611 Efficacité énergétique, nous réalisons des travaux d’isolation en toitures notamment par la mise en œuvre de système « Sarking » isolant Efisarking de Soprema ; ainsi que mise en œuvre de panneaux sandwich Sapisol de Simonin.

A ce jour nous avons réalisé de nombreux chantiers d’isolation RGE ainsi qu’amélioration du confort d’été par pose de barrières radiante Therm’X ADH+ de BMI-Siplast.

Nos réalisations exceptionnelles

Nos plus beaux projets en matière de RGE / Isolation toiture

Réalisation RGE / Isolation - Réfection et isolation toiture

Réfection et isolation toiture

RGE / Isolation
Réfection/isolation toiture ardoise au Croisic. Echafaudages spécifiques, dépose toiture ardoises et évacuation. Sur lattis conservé (voliges), pose d’une isolation extérieure par système Sarking Efisarking 130 mm de Soprema de résistance thermique (6 m² K/W) maintenue par contre-lattage...
Réalisation RGE / Isolation - Réfection toiture avec isolation

Réfection toiture avec isolation

RGE / Isolation
Nouveau chantier de rénovation énergétique en toiture durant réfection de celle-ci. Après dépose des ardoises, réalisation étanchéité sur chéneaux béton, par membrane PIB Rhépanol FK. Isolation en toiture par panneaux Efisarking 86 mm de résistance thermique 4...
Réalisation RGE / Isolation - Capteurs solaires

Capteurs solaires

RGE / Isolation
Dans le cadre d’une réfection totale de toiture prenant en compte des travaux d’isolation par Sarking, mise en place de panneaux de capteurs solaires Thermoslate de CupaGroup. Type de réalisation Rénovation Nature des travaux Pose de panneaux...
Réalisation RGE / Isolation - Toiture sandwich Sapisol

Toiture sandwich Sapisol

RGE / Isolation
Remplacement toiture ardoise non isolée par réfection charpente en Inopanne puis pose panneaux sandwich Sapisol SG220f :20 mm épicéa finition intérieure blanchie, 180 mm PSE Graphité, 20 mm épicéa brut, le tout pour une résistance thermique de...

Focus sur l'une de nos réalisations

Réalisation en cours à Saint-Nazaire

Objectifs

Réfection d’une toiture en ardoises avec isolation toiture par système Sarking.

Travaux réalisés

Autres réalisations en RGE / Isolation toiture

Un aperçu de nos nombreuses réalisations dans ce domaine

Toutes
Terminée
Réalisation RGE / Isolation - Capteurs solaires Thermoslate

Capteurs solaires Themoslate

Terminée

Pour une production d 'E.C.S. (eau chaude sanitaire) mise en place en toiture de panneaux solaire Thermoslate de chez Cupa comportant une finition ardoise Excellence 10 pour une parfaite intégration au bâti ; le tout sur une toiture isolée par système Sarking.

Réalisation RGE / Isolation - Installation photovoltaïque sur habitation

Installation photovoltaïque sur habitation

Terminée

En partenariat avec la société Cornouaille Solaire (démarchage et administratif) et l'entreprise Mousset électricité à Guérande, réalisation d'une installation 3 Kwc sur habitation à Crossac 44. Panneaux M185 de Solar Century sur Intersol.

Réalisation RGE / Isolation - Isolation sarking à Piriac

Isolation Sarking à Piriac

Terminée

Réfection toiture ardoises en intégrant une isolation extérieure par système Sarking.

Réalisation RGE / Isolation - Isolation sarking au Croisic

Isolation Sarking au Croisic

Terminée

Réfection d'une toiture ardoises en intégrant isolation par Sarking.

Réalisation RGE / Isolation - Bardage isolant finition bois

Bardage isolant finition bois

Terminée

Création d'une isolation extérieure par pose d'un isolant Efigreen ITE ép. 100 mm R4.15 u0.024 collé et fixé supportant un tasseautage 22 mm classe 3 collé et fixé supportant à son tour un bardage bois ép. 25 mm constitué de lames en épicéa largeur 190 mm modèle Funlam n° 23 collé et fixé à la pointe inox.

Réalisation RGE / Isolation - Réfection toiture et sarking

Réfection toiture et Sarking

Terminée

Sur propriété de 40 ans en bord de mer, retrait des ardoises amiante-ciment de format non adapté, pose d'un isolant Sarking TMS 80 mm en mousse polyuréthanne en complément de l'isolant existant, pose d'une sous-toiture HPV respirante, d'un contre-lattage 32/50 et d'un lattage 15/50 traités.

Vous avez un projet RGE / Isolation toiture ?

N’hésitez pas à remplir notre demande de devis pour nous aider à cerner votre projet

Notre FAQ RGE / Isolation toiture

Les réponses aux questions que vous vous posez

L’Anah, ou l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat, est un organisme gouvernemental qui propose des aides aux propriétaires et aux ménages modestes. Dans le but de leur faire réaliser des économies d’énergie, l’Anah offre un financement des travaux de rénovation énergétique. Et l’isolation toiture en fait partie !

Selon votre profil et les travaux réalisés, deux subventions sont proposées :

  • MaPrimeRénov’ : une aide dédiée à tous les propriétaires, occupant ou bailleur, pour la réalisation d’une opération d’isolation toiture. Le montant dépend principalement de votre catégorie de revenus.
  • MaPrimeRénov’ Sérénité : une aide dédiée aux ménages les plus modestes qui réalisent un bouquet de travaux dont le gain énergétique atteint un minimum de 25%. Le montant de cette aide varie aussi selon vos revenus : 50% du montant HT des travaux pour les ménages aux revenus très modestes et 35% du montant HT des travaux pour les ménages aux revenus modestes.

L’isolation toiture détermine en grande partie la bonne santé d’une maison et son confort thermique. Elle protège l’intérieur et votre famille des intempéries et des variations de chaleur. Ci-dessous, 4 conseils pour rénover votre toiture et améliorer l’isolation de votre toiture.

1. Réaliser un diagnostic de votre toiture

Le diagnostic de votre toiture et de votre charpente débute par l’observation, qui consiste à repérer d’éventuels défauts ou atteintes par des champignons ou autres insectes nuisibles. Avant de penser isolation, un traitement s’applique en curatif ou en prévention pour éviter les risques actuels ou futurs. Il est conseillé de faire intervenir des professionnels, tant pour poser le diagnostic que pour intervenir sur les problématiques relevées. Cette étape de l’analyse s’impose car rien ne sert d’installer une isolation de choc sur une toiture ou une charpente qui ne serait pas saine.

2. Adapter la technique d’isolation aux caractéristiques de votre toiture

Il existe plusieurs types de toits et plusieurs sortes d’isolants. Le tout est de trouver l’isolation toiture parfaite et la bonne technique de pose afin d’isoler efficacement le toit. On distingue trois catégories de toitures :

  • Les toitures avec combles non aménageables
  • Les toitures aux combles habitables
  • Les toitures avec un toit-terrasse

Lorsque les combles ne sont pas aménageables, on choisit plutôt une isolation par l’intérieur et donc par le plancher. Dans le cas de combles habités, vous pouvez envisager une isolation par l’extérieur et par l’intérieur.

3. L’importance de l’isolant et de l’épaisseur de l’isolation

La technique déterminée, le choix se porte également sur l’isolant à appliquer. De nombreux isolants minéraux, synthétiques et même écologiques sont disponibles sur le marché. Selon leurs caractéristiques thermiques et/ou phoniques, ils s’adaptent plus ou moins facilement à l’isolation toiture intérieure ou extérieure ou encore au type de surface. Voici quelques exemples d’isolants performants pour une isolation toiture : laine minérale, fibre de bois, laine de coton, polystyrène ou polyuréthane…

Enfin, malgré les performances de certains isolants, même avec une faible épaisseur, la règle absolue et qui perdure est que plus votre isolant est épais, plus la protection isolante est efficace.

4. Penser à la ventilation et l’aération de votre maison

Une isolation performante a pour conséquence d’éliminer les ponts thermiques et donc les passages d’air et la déperdition de chaleur. Ainsi, isoler avec qualité optimise la chauffe de votre logement ou limite l’excès de chaleur en été. En contrepartie, se pose la problématique de la ventilation de votre domicile, également un indispensable pour éviter des problèmes de condensation, d’humidité, de champignons ou encore de polluants présents dans l’atmosphère. Tout l’enjeu est de trouver le bon équilibre entre isolation et ventilation.

L’isolation toiture s’optimise grâce à des matériaux et des techniques adaptés à votre maison. Avant de vous lancer dans des travaux importants, faites diagnostiquer votre toit par un professionnel architecte ou maître d’œuvre.

Dans quel cas refaire l’isolation de la toiture par l’extérieur ?

L’isolation toiture par l’extérieur vous impose d’enlever votre toiture existante s’il s’agit d’une rénovation. C’est donc une opération plus couteuse que l’isolation des rampants par l’intérieur. On l’envisagera plutôt si votre toiture est vieillissante et que vous souhaitez la renouveler. Les travaux d’isolation toiture et de couverture seront alors réalisés dans le même temps.

Néanmoins, si le coût des travaux ne vous freine pas, elle reste une technique d’isolation très efficace. Surtout en ce qui concerne le traitement des ponts thermiques avec la méthode du sarking.

L’isolation toiture par l’extérieur s’adresse donc aux personnes souhaitant garder le maximum de surface habitable sous les toits dans un projet de construction ou à l’occasion de la réfection de la toiture en réhabilitation.

Les différentes techniques d’isolation de la toiture par l’extérieur

L’isolation toiture par l’extérieur peut se réaliser deux manières différentes. Soit l’isolant est intercalé entre les chevrons qui constituent la toiture. Soit l’isolant est placé au-dessus de ces chevrons, c’est la méthode du sarking.

Pour rappel, les chevrons sont des éléments de structure du toit en bois. Ils sont positionnés perpendiculairement sur les pannes, relient le haut et le bas de la toiture et serviront de support pour le revêtement.

L’isolation entre les chevrons

Il est possible d’isoler la toiture entre les éléments de structure de la charpente. L’épaisseur de l’isolant à mettre en œuvre peut passer au second plan puisqu’elle n’empiétera pas sur la surface habitable. Les isolants en vrac seront particulièrement adaptés car ils viendront simplement remplir les caissons de toiture à l’épaisseur souhaitée. Il s’agit de la solution qui permet de lier le côté pratique, économique et écologique.

Pour une isolation toiture avec des bottes de paille, on fabriquera les poutres en I aux dimensions de celles-ci. Pour réduire les risques de ponts thermiques, les caissons doivent être dimensionnés au plus près de l’isolant (ou inversement !).

Dans ce cas précis, des caissons porteurs préalablement remplit de paille en atelier, ont été posés directement sur les pannes de la toiture. On peut alors choisir n’importe quel isolant en vrac comme par exemple de la ouate de cellulose. Une technique qui nécessite beaucoup de temps de préparation en atelier, mais qui permet de mettre la maison hors d’eau et hors d’air très rapidement.

L’isolation au-dessus des chevrons : le sarking

Dans le cas d’une isolation toiture selon le principe du sarking, un revêtement ainsi qu’un pare-vapeur sont posés au-dessus des chevrons. Viendra ensuite l’isolant (panneaux rigides), des panneaux pare-pluie et un contre lattage pour fixer la couverture si un débord de toit n’est pas nécessaire. Si un débord de toit est nécessaire alors on viendra poser des contre-chevrons qui constitueront des caissons remplis d’isolant.

Le fait qu’il n’y ait pas d’éléments porteur entre l’isolant ne créée pas de rupture et donc limite au maximum l’apparition des ponts thermiques. Pour aller jusqu’au bout de la démarche, on viendra coller des rubans adhésifs sur les liaisons entre panneaux rigides.

Solution de bon sens à qui veut se sentir bien chez soi, l’isolation doit faire l’objet d’un soin tout particulier. Commencer par bien isoler sa toiture et ses combles est idéal, car ils sont responsables d’un tiers des déperditions de chaleur. Mais quel est l’isolant le plus efficace pour son toit ?

Quel est le matériau le plus isolant pour des combles ?

L’isolation des combles permet de substantielles économies d’énergie et de chauffage, à condition de bien choisir l’isolant. Qu’il s’agisse de combles aménagés ou de combles perdus, le choix du matériau isolant dépendra de :

  • son coefficient de résistance thermique (R)
  • son épaisseur
  • son impact écologique
  • sa résistance et sa durabilité

Le coefficient R pour l’isolation thermique

Le coefficient de résistance thermique détermine l’efficacité de l’isolant. Il se calcule ainsi R= épaisseur / coefficient lambda (sa conductivité thermique, qui traduit sa capacité de transmission de chaleur) et s’exprime en m².K / W.

Plus concrètement, plus R sera élevé, plus le matériau sera dit isolant.

Un matériau isolant plus vert ou plus efficace ?

Selon la matière choisie, votre isolant aura une empreinte écologique plus ou moins marquée. Faites en sorte qu’il soit performant et qu’il ne rejette que peu de COV (composés organiques volatils) dans votre air intérieur. Pensez également à son inflammabilité, à sa résistance à l’humidité, mais aussi à sa durabilité.

Les 5 meilleurs isolants

Actuellement, cinq matériaux isolants sont recommandés pour les combles :

  • les laines minérales : laine de verre (R= 2,5 à 3 pour 10 cm) ou laine de roche (R= 2,3 à 2,9 pour 10 cm)
  • la laine végétale ; laine de chanvre (R= 2,4 pour 10 cm)
  • la laine animale : laine de mouton (R= 2,5 pour 10 cm)
  • le polystyrène extrudé (R= 2,8 pour 10 cm)
  • la mousse polyuréthane (R= 4,2 pour 10 cm)

Vous ne trouvez pas de réponses ?

N’hésitez pas à remplir notre formulaire de contact et à nous poser vos questions